Cité scolaire Albert Camus
Slogan du site
Descriptif du site
Exposition Ernest Pignon-Ernest au lycée
Article mis en ligne le 3 mai 2017
dernière modification le 20 octobre 2017

par Agnès Granjon, Aurélie Coupier
logo imprimer

Madame Coupier, professeure d’arts appliqués au lycée professionnel, organise une exposition de sérigraphies d’Ernest Pignon-Ernest en salle 220, du 2 au 5 mai 2017.

Présentation de l’exposition EPE pour le site Réseau expo et les sites ENT

Le Réseau expo organise, d’octobre 2015 à juin 2017, une nouvelle exposition itinérante consacrée à l’artiste contemporain Ernest PIGNON-ERNEST. Vingt-quatre établissements de l’Ain vont accueillir dans leurs murs dix œuvres originales de l’artiste provenant de sept artothèques situées en région Rhône-Alpes. Il ne faudra pas moins de deux années pour que l’ensemble des établissements profite de cette exposition monographique.

Les œuvres sélectionnées nous permettent de saisir la diversité de la démarche artistique d’Ernest Pignon Ernest. Ce dernier fait référence à ses maîtres à penser autant dans l’art pictural que littéraire : Van Gogh, lithographie représentant le portrait de l’artiste maculé d’une tache ocre, Rimbaud, reprise lithographique du portrait du poète associée à une vue photographique de l’œuvre in situ dans Paris en 1978. D’autres œuvres révèlent son intérêt pour les textes fondateurs qu’il s’agisse de la culture antique, comme avec La porte de Déméter, lithographie et photographie de 1992, ou religieuse avec La Descente de Croix, lithographie et photographie de 1992. Il s’intéresse également aux problèmes de la société et met en scène des individus en souffrance afin de questionner l’actualité.

Le public comprendra que, grâce son processus de création in situ, l’artiste cherche à aller au cœur de la cité en sortant du cadre figé du musée : il s’impose aux passants, ceux qui ne fréquentent pas les œuvres d’art. Il est ainsi en phase avec son engagement politique : l’art pour tous, rompant de cette manière avec l’idée que l’art est réservé à une élite. Pour ce faire, il s’appuie sur la culture latente de la société en utilisant des références communes qui parlent au plus grand nombre.

Présentation de l’artiste





Pistes pédagogiques pour le lycée

1. Faire dialoguer son corps et un lieu
Choisir un lieu = donner à voir, à entendre un lieu que l’on traverse sans y porter attention.
Observer ce lieu (voir la démarche de Pérec d’inventaire dans Espèces d’espaces).
La mémoire des lieux = récolter des témoignages. L’empreinte de la main dans un lieu.
Révéler la réalité du lieu (prendre en compte ce qui ne se voit mais qui d’emblée est là).
Le corps et l’architecture.
Performance chorégraphiée dans ce lieu.

2. Histoire personnelle et histoire collective
Que faire de cette mémoire ?
Le thème de l’engagement
Les échos de l’histoire à sa propre histoire

3. La matérialité (en seconde) : le support affiche, le rapport entre l’œuvre et le spectateur, le temps (la conservation, la dégradation), la trace (que reste-il du travail de Pignon-Ernest ?), le non finito de Vinci
Le choix dessin = un « choix éthique » = la trace humaine (le geste). Il n’expose pas un dessin mais provoque quelque- chose.

4. Le dialogue avec l’histoire de l’art, le sacré (la culture religieuse) : les citations

5. Les figures humaines  : les martyrs, les femmes fortes, les exilés, les résistants (les communards), les prisonniers, les marginaux.
- L’homme et son rapport au monde (e terminale professionnelle) / La question de l’homme (en première). Les rapports sociaux, politiques (ne pas réduire l’œuvre à sa portée politique).
- Comparer le travail de Pignon-Ernest et Bansky




pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2011-2017 © Cité scolaire Albert Camus - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.39